Blog

Les risques liés à l’hygiène alimentaire dans le remplacement des emballages alimentaires à usage unique par de la vaisselle réutilisable en restauration

Partager cet article :

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

En 2020, le Professeur David A McDowell, Professeur émérite d’études alimentaires – Université d’Ulster a préparé un rapport pour l’EPPA European Paper Packaging Alliance : « Les risques liés à l’hygiène alimentaire dans le remplacement des emballages alimentaires à usage unique par de la vaisselle réutilisable en restauration ».

Ses conclusions sont les suivantes :

L'utilisation d’emballages à usage unique constitue la meilleure option pour garantir une hygiène alimentaire, une santé publique et une sécurité des consommateurs adéquates.

Ces emballages ont en effet un rôle clé dans :

  • la prévention des contaminations des produits alimentaires par des bactéries, des champignons, des virus ou des allergènes
  • la diminution des risques de contaminations croisées entre utilisateurs qui sont plus importants dans les systèmes de réutilisation « circulaires », lesquels rendent plus difficile la prévention, le suivi et la suppression des épidémies de maladies d’origine alimentaire, à la différence des systèmes actuels à usage unique « linéaires » qui limitent considérablement les risques de contaminations croisées.

L’augmentation du nombre de contenants réutilisables aura pour conséquence directe une augmentation des maladies d’origine alimentaire, des efforts supplémentaires devant donc être faits pour améliorer les pratiques d’hygiène.
Le rapport conclut notamment « en ce qui concerne l’achat ou la consommation hors foyer, il est important que des emballages et articles à usage unique adaptés aux services de restauration, idéalement avec un impact environnemental moindre, par exemple du papier/fibre plutôt que du plastique, soient disponibles à ce stade ultérieur de la chaîne alimentaire. Compte tenu des conséquences cliniques, sociétales et économiques du passage des emballages à usage unique aux articles de restauration réutilisables, les emballages à usage unique devraient être exemptés de restrictions jusqu’à ce que des matériaux et des systèmes de remplacement rigoureux et efficaces soient mis en place. »